“”&noscript=1(35 o) https://ct.pinterest.com/v3/?event=init&tid=2613736104845&pd[em]=&noscript=1 ” />

loading...

Maintenir son logement sain après le confinement

  • By Victoria Germain
  • 15 mai 2020
  • 0 Comment
  • 467 Views

Peu importe la surface de votre logement, son entretien reste la clé pour améliorer votre bien-être à la maison. Et après deux mois de confinement, où votre maison a chaleureusement veillé sur vous et votre famille, il est grand temps de lui rendre l’appareil ! Une question se pose alors : comment maintenir son logement sain après le confinement ?
Fuite d’eau, amélioration de la qualité de l’air, élimination des bactéries, etc. Voici tous nos petits « gestes barrières » at home, qu’il est nécessaire de garder en tête pour garantir à votre cocon une santé de fer ! 

1. Protéger son logement des fuites d’eau

Ah les fuites d’eau ! Un grand classique dont tous les locataires et propriétaires se passeraient bien ! Pourtant, seule une petite minorité d’entre eux pensent à vérifier sa plomberie régulièrement ou à se prémunir des infiltrations. Voici notre petit pense-bête anti dégât des eaux ! 

Tout d’abord, pensez à vérifier régulièrement l’état de votre plomberie.

Pour cela, on check l’état des joints dans toutes les pièces d’eau : cuisine, salle de bain et toilette.

Qu’ils soient placés sur la tête du robinet, sur un raccord de robinetterie ou autour de votre lavabo/baignoire, l’allure de vos joints doit toujours être régulière et homogène.

Au fil du temps, crasse et moisissure viendront les noircir, les abimer et ainsi diminuer leur étanchéité. C’est pour cette raison que l’on estime à 3 ans la durée moyenne d’un joint en silicone.

Ensuite, intéressez-vous aux fixations des tuyaux d’arrivée et d’évacuation d’eau des lave-linges et lave-vaisselles. Ce sont des pièces maîtresses qui, lorsqu’elles sont mâles installées ou usées peuvent provoquer de petites fuites, voir une inondation !

Un conseil avant de vous lancer dans la manipulation de ces éléments : pensez à toujours fermer la vanne d’arrivée d’eau. Vous éviterez ainsi les mauvaises surprises.

Maintenir son logement sain passe également par l’entretien des radiateurs, car il peuvent également être à l’origine de fuite d’eau ! Pour éviter ce petit désagrément, il ne faut pas oublier de le purger, c’est-à-dire évacuer l’air à l’intérieur.

Il est préférable d’effectuer cette opération une fois par an, généralement après l’hiver, avant de remettre en route son chauffage. 

Enfin, pour garder votre logement bien au sec, il faut également le prémunir des infiltrations d’eau. Souvent causé par des fenêtres, portes-fenêtres ou velux mal fermés ou mal entretenus, ce type de dégât est facile à anticiper par l’entretien et les réparations au niveau des fixations vieillissantes et des joints en mauvais état.

Ouvrez vos fenêtres pour une meilleure qualité de l'air

2. Renouveler l’air de votre maison 

Breaking news : la pollution de l’air ne vient pas que de l’extérieur, et contrairement à ce que l’on imagine, l’air de nos maisons est loin d’être propre. En effet, les particules fines comme les formaldéhydes ou les COV (qui proviennent de la peinture de nos meubles), les acariens, mais aussi l’humidité qui réside dans l’air, sont mauvais pour la santé.

Pour maintenir son logement sain, ouvrir la fenêtre doit donc devenir un réflexe pour assainir l’air que vous respirez ! Le bon rythme ? 10 minutes le matin et 10 minutes le soir, ainsi vous éviterez l’air du milieu de journée qui est davantage pollué.  

Pour ceux dont les fenêtres sont déjà ouvertes plus de 20 min par jour, vous pouvez passer au niveau supérieur, en vous équipant de plantes dépolluantes (oui oui, ça existe !). L’Aloe Vera, le Ficus Robusta, le lierre anglais ou bien les Orchidées, etc. Nombreuses sont les plantes possédant des vertus assainissantes qui feront du bien à votre intérieur ! Il ne vous reste plus qu’à les choisir en fonction de vos goûts et de votre déco. 

Bon à savoir ! L’humidité de l’air est néfaste pour votre santé. Elle connaît un pic de propagation durant la période hivernale et rend plus difficile le chauffage de votre logement. Alors, même si les températures sont moins agréables, n’oubliez pas d’aérer toutes les pièces de la maison quotidiennement d’octobre à mars, car cela vous permettra de faire rentrer de l’air sec. Vos poumons apprécieront cette petite attention et votre facture de chauffage aussi !

Psssst… Les gourmets du dimanche qui aiment passer du temps devant les fourneaux, pensez à ouvrir la fenêtre lorsque vous cuisinez.
S’il est appétissant de cuisiner des petits plats dont l’odeur vous met l’eau à la bouche, la cuisson émet de nombreuses particules fines qui polluent grandement l’air de notre logement… 

3. Désinfecter les objets oubliés 

Les bactéries sont partout, dans ce qu’on mange, ce qu’on touche, à l’intérieur de nous. Sans elles… on mourrait. À cause d’elles, on meurt aussi, à force d’infections. Chaque jour, on touche et manipule une multitude d’objets sans penser que d’autres y ont touché avant nous, que d’autres les toucheront après. Ainsi voyagent les bactéries.

Pour maintenir votre logement sain, méfiez-vous des poignées de porte, de placard ou de frigo ! Pourquoi ? Parce que personne ne pense à les nettoyer… Pourtant ce serait une bonne habitude à prendre ! Prenons l’exemple de la poignée de votre frigo : on y trouve souvent les mêmes bactéries que celles présentes sur la volaille et le porc. 

Cas pratique : on sort la viande du frigo, on se fait un sandwich puis on replace la viande, sans se rincer les mains auparavant. La boucle est bouclée pour se régaler ! 

Encore plus sale que votre poignée, votre téléphone ! Cet objet est bien connu pour être un foyer propice aux bactéries, mais qui pense vraiment à le désinfecter ? – silence gêné – on vous passe les détailles sur les bactéries qui prolifèrent dessus, ça risquerait de vous donner mal au coeur avant la fin de l’article ! 

Enfin, comme tout linge de maison qui se respecte, les torchons et en particulier les essuie-mains sont un petit paradis de microbes, germes et bactéries. Des joyeusetés contre lesquelles l’unique parade est l’hygiène, scrupuleuse de préférence… mais c’est quoi, une hygiène scrupuleuse pour un torchon, au juste ? Et bien tout dépend de son utilisation : un torchon à vaisselle utilisé UNIQUEMENT pour la vaisselle peut être lavé environ 1 fois par semaine. À l’inverse, un essuie-mains devrait être changé tous les jours… À vous de juger !

garder son logement propre : penser à nettoyer vos prises électriques.

4. Entretenir ses installations électriques 

Vous revendiquez votre droit à la déconnexion ? Vos appareils électriques aussi ! Il est vital pour leur bon fonctionnement de les débrancher de temps en temps, surtout lorsque vous ne les utilisez pas.

Bon à savoir : sachez que les appareils en veille consomment l’équivalent de 7-8 ampoules allumées 24h/24, 7j/7 pendant un an… De cette façon, on imagine facilement l’ampleur des économies sur notre facture d’électricité, juste en appuyant sur off !

Mais parfois, appuyer sur le bouton « off » ne suffit pas. Il faut soigner le mal à la racine en s’intéressant de plus près à l’état général de nos prises électriques. Bien souvent de véritables nids à poussières, ces dernières peuvent être nettoyées en surface à l’aide d’une éponge légèrement humide ou de lingettes désinfectantes. Les plus courageux peuvent également se donner pour mission de les démonter une fois par an pour nettoyer le système électrique en profondeur.

Dans tous les cas, n’oubliez pas de couper le courant avant toute manipulation ! 

Un autre élément électrique requiert aussi votre attention : les ampoules. Lorsque tout va bien, elles s’allument et s’éteignent jusqu’à briller une dernière fois. Cependant, une ampoule qui peut sembler être en bon état montre parfois des signes de faiblesses. Dans ce cas, de petits grésillements se font entendre. Ils ne sont pas à prendre à la légère car, ils peuvent provoquer des courts-circuits, voir des incendies.

Un conseil : déposez le plus tôt possible votre ampoule usagée dans un bac de recyclage, et remplacez-là par une ampoule basse consommation. La planète vous remerciera !

Enfin, vous pouvez brancher sur votre compteur électrique le Luko Elec, un petit boîtier qui analyse votre consommation électrique en temps réel. Ainsi, vous pourrez réduire le gaspillage d’énergie de votre logement, en comprenant comment il consomme de l’énergie. À vous de réguler l’utilisation des installations électriques les plus énergivores. 

À présent vous avez toutes les clés en main pour rendre votre logement plus sain de l’intérieur. Mais il ne faut pas pour autant négliger les dangers extérieurs qui le menacent. Pour éviter toutes mauvaises surprises et intrusions non désirées, penser à vous, équipez une porte d’entrée à deux points. À installer des fenêtres avec vitres anti-effraction ou barreaux (si vous occupez un rez-de-chaussée). Enfin, pour les longues absences on ferme les volets roulants, on coupe l’eau et l’électricité.
Toutes ces recommandations devraient vous permettre de maintenir votre logement sain et sécurisé ! Mais, dans le doute, n’hésitez pas à relire ou à mettre à jour votre contrat d’assurance habitation. Et dans le cas où ce dernier ne vous conviendrait pas, il est peut-être temps d’opter pour le contrat d’assurance habitation de la néo-assurance Luko !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *