Les alertes immobilières qui virent au cauchemar !
Immobilier
21/4/21

Les alertes immobilières qui virent au cauchemar !

Quand la recherche de logement se transforme en casse-tête !

Photo de Karolina Grabowska provenant de Pexels


Avec le temps, louer un logement par le biais d’Internet est devenu de plus en plus facile. Diverses agences et compagnies immobilières proposent sur leurs sites internet une liste de nombreux logements à louer. Vous pouvez voir des photos des lieux, lire les commentaires laissés par d’autres personnes, et même réserver votre logement en ligne. Mais, cette digitalisation n’a pas rendu les procédures de location tellement plus simples et plaisantes. Cela a également ouvert la porte à de nouveaux moments de stress et d’angoisse pour les futurs locataires.


La recherche de logement est un job à temps plein !

Photo de Giallo provenant de Pexels

Rien ne vous oblige à passer par un professionnel de l’immobilier pour rechercher votre prochain cocon. Vous pouvez tout à fait décider de rechercher votre logement seul, sur le web par exemple. La consultation des annonces y est gratuite, mais prend souvent bien plus de temps que prévu ! 

En effet, cette solution implique une réelle disponibilité de la part du futur locataire, mais aussi une certaine maîtrise de la recherche sur le web et des applications mobiles. Autrement dit, si écumer les sites de petites annonces immobilières n’est pas votre dada, votre recherche risque de se compliquer et de s'éterniser. Notamment, avec la fermeture des agences immobilières due aux conditions sanitaires que nous subissons actuellement. Il n’est donc, pour l’instant plus question d’arpenter les rues et d’entrer dans chaque agence immobilière. 

Une fois ce constat établi, que faire ? Écumer les sites internet semble être un passage obligé. Il faut passer plusieurs heures à chercher sur la toile le logement de ses rêves. Rendez-vous sur les sites réservés aux professionnels comme Logic-immo.com ou encore Explorimmo.com, mais également sur les sites de particuliers à particuliers comme Leboncoin.fr ou pap.fr.

Mais attention, sur ces sites d’annonces en ligne aucune garantie n’est fixée, étant donné qu'ils ne vérifient pas directement les logements avant de les publier sur Internet. Ce sont les propriétaires (ou les agences) qui mettent les photos des logements directement en ligne. Ainsi, il est presque impossible d’être sûr qu’elles représentent véritablement le logement que vous souhaitez louer, ni son véritable état.

Bien que la plupart des propriétaires affichent des photos qui reflètent l’état de l’appartement, prenez garde aux escrocs qui mettent des photos truquées ou d’anciennes photos qui ne reflètent plus le véritable état des logements proposés à la location. C’est la raison pour laquelle il faut rester prudent lorsque l’on navigue sur ces sites : bien qu’ils hébergent des contenus en ligne, ceux-ci ne peuvent être tenus responsables en cas de litige.

Photo by Austin Distel on Unsplash


Impossible d’être concentré sur son travail à 100 % 


Dans ces conditions, si on vous dit que pour trouver votre prochain logement à louer par vos propres moyens, vous devrez consacrer (au moins) deux semaines pleines à votre recherche ? Vous sentez l’angoisse monter, n’est-ce pas ?

Évidemment, il n’est pas question de poser 15 jours de congés, mais de libérer du temps à l’heure du déjeuner, en soirée et même quelques demi-journées pour contacter les agences immobilières, ou les propriétaires en direct, et surtout pour faire des visites ! Il vous faudra également vous y reprendre à plusieurs fois avant de parvenir à joindre l'agence en charge de la mise en location du bien et, si par chance, ce dernier n'est pas déjà réservé, l'horaire de la visite vous sera le plus souvent imposé.  

Difficile donc, de conjuguer travail, vie de famille et recherche de logement. Surtout, lorsqu’il faut être le premier informé, et le premier à visiter. Une solution existe pourtant bien : s’abonner aux notifications de tous les sites immobiliers, à commencer par Seloger.com, Pap.fr et les grandes enseignes d’agences immobilières.

Alertes immobilières : la pression monte !

Photo de Torsten Dettlaff provenant de Pexels

Programmer des alertes immobilières sur différents sites web n’est malheureusement que le début du chemin. En effet, le principal risque, lorsque l’on se lance dans une recherche sur internet, c’est de s’égarer. Au fil des annonces, la recherche perd de sa pertinence et on se retrouve vite devant des biens qui n’ont plus rien à voir avec l’objet initial de notre désir.

Aujourd’hui, on le sait, un locataire perd trop de temps à consulter des offres sur des quartiers qui ne lui correspondent pas. 

Et si par chance, vous tombez enfin sur l’annonce qui fait vibrer votre cœur, vous devez impérativement être proactif ! Car, nombreux sont les locataires à flasher sur une annonce parue sur Le Bon Coin à 8h45 et à appeler l’agence à 9h05. Sauf que toutes les visites pour le jour même sont déjà prises. Il y a bien ce créneau demain en fin de journée, mais c’est l’assurance de se faire annuler d’ici là, car l’agent immobilier aura reçu plus de propositions que nécessaire. 

Photo de Torsten Dettlaff provenant de Pexels


Économiser 120h de recherche immobilière avec un chasseur locatif 

Photo de Moose Photos provenant de Pexels

Si Internet ne peut pas vous apporter le logement de vos rêves, vous aurez alors besoin d’aide ! Vous pouvez par exemple, contacter un Kokooner, aussi appelé : « chasseur dédié à la location ». Ces experts de la chasse locative se chargent pour vous de la phase de recherche, qui peut être longue et décourageante. Ils vous évitent les mauvaises surprises et s’assurent à votre place que les critères du logement correspondent à vos exigences.

Bien sûr, cette prestation a un coût, mais elle vous évite le stress, les arnaques et vous fait gagner du temps. En effet, on estime que la recherche d’un bien immobilier à louer demande environ 130h de disponibilité. Avec un chasseur, votre recherche de location ne vous prendra que quelques heures et vous resterez maître de votre emploi du temps de recherche. 

Vous vous demandez comment cela est possible ? Tout simplement, car le chasseur va vous éviter les visites inutiles, en suivant un processus de recherche dans un sens plus logique : au lieu de donner après la visite ce fameux dossier pourquoi ne pas le donner avant ? Grâce à ce procédé plus de visites inutiles, car le bailleur pourra définir avant si le dossier lui correspond ou pas.

Cette solution est un gain de temps pour le propriétaire comme pour le locataire qui permet de déboucher sur une visite vertueuse ou chaque partie a les mêmes attentes. Fini la déception post visite, car le locataire saura avant si son dossier est accepté et il ne visitera que les appartements qui lui correspondent vraiment.

Photo de couverture : Photo by JESHOOTS.COM on Unsplash

Victoria Germain

Crée des articles de blog et du contenu réseaux sociaux, toujours avec le sourire et avec l'envie d'apprendre.

Lire aussi